MPL

MPL

Qui veut voyager loin ménage ses blessures

Ma Pauvre Lucette, est formé en mémoire à une amie disparue, un membre du groupe absent mais omniprésent, réelle ou pas. Ces artistes aiment la mise en scène. Ils ont leur propre légende, celle de quatre musiciens sous l’aile d’un gourou, gardant précieusement dans une urne les cendres de Lucette. Préparant leur clips avec des vidéos drôles, leurs clips ne le sont pas moins.

Avec leur guitare qui nous emporte et leurs paroles si douces pour parler de choses si tristes ou simples, ce groupe sait faire voyager nos sentiments. En mixant à la confluence de riffs exotiques, de folk et de pulsations électro, le style de ce groupe loufoque est frais et fait du bien à découvrir en cette crise sanitaire planétaire.

Peut-être qu’elle a trouvé un soleil sous l’eau. Bien sûr qu’elle se la coule douce.

MPL

Les musique à écouter pour découvrir :

2 commentaires

  1. Bonjour Monsieur Backert,
    Je décèle votre engagement pour cette artiste inouï. Digne de Charles Baudelaire parlant à sa muse. En outre vous devriez songer à faire un article sur cette artiste dont les louanges ne sont pas des moindres, le « rappeur » comme disent les jeunes se nomme Payday. Maniant rimes et rythmes sa chanson « cul sec » rappelant les dialogues des salons de mon époque me paraît être la meilleure.
    Mes sincère félicitations, au nom de la bourgeoisie de Saint-Antoine-Du-Fouillou et du Roi Nahhhhhhrimm IV
    Très bel après-souper Messire Backert

Laisser un commentaire